Location de chapiteau pour votre événement corporatif

Vous êtes propriétaire d’un commerce de cigarette électronique ou autre et souhaitez faire une vente spéciale? Quoi de mieux que de louer un chapiteau et de profiter du grand ait pour rencontrer vos clients au plus près.

La location de chapiteau peut en effet vous donner un coup de pouce à votre vente grâce à son côté convivial. Vous serez proche de vos consommateurs et de vos futurs clients.

Loin de la rigidité des commerces classiques, faire une vente spéciale à l’extérieur apporte de la souplesse et une certaine liberté à vos clients qui seront libres de déambuler pour poser toutes leurs questions, et vous d’y répondre, tout ça dans une ambiance chaleureuse.

La location de chapiteau devient de plus en plus populaire auprès des commerces qui veulent mettre en place une vente spéciale: liquidation, promotion estivale, réduction, etc… La mise en place d’un chapiteau extérieur peut ainsi faciliter la venue de client curieux de découvrir les produits sans sentir la pression de la vente plus présente en magasin.

En faisant affaires avec des professionnels de la location de chapiteau, vous pourrez donner un second souffle à vos ventes et à votre entreprise.

La location de chapiteau peut se faire aussi pour vos journées portes ouvertes ou vos lancements de produits.

Que ce soit pour une vente spéciale ou seulement pour inviter vos clients actuels et futurs à venir vous rencontrer  sous la tente peut être une intelligente stratégie pour votre entreprise. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les ventes spéciales sous chapiteaux ne sont pas réservées aux concessionnaires automobiles ou aux magasins de meubles. De plus en plus de PME s’intéressent à la location d’un chapiteau pour leur vente, cela leur permet par exemple de faire d’une vente spéciale un événement amicale en mettant en place un petit rafraîchissement ou barbecue adjacent à la vente sous la tente.

Si elle est structurée, la location d’un chapiteau peut s’avérer une activité très lucrative pour votre entreprise.

 

La cigarette électronique et ses applications

Depuis sa création en 2004, en Chine, la cigarette électronique prend de plus en plus d’ampleur. Face à ce phénomène, les avis des spécialistes sont partagés. Certains voient en ce produit un substitut au tabac, parfaitement inoffensif, tandis que d’autres parlent de produit nocif pour la santé.

La cigarette électronique en bref

Les gens utilisent la cigarette électronique comme une alternative à la cigarette classique. À première vue, les produits se ressemblent, puisque la version électronique revêt l’apparence de la cigarette habituelle. La différence réside dans la composition. Dans l’e-cigarette, la partie qui brûle de la cigarette classique est remplacée par une diode qui simule la combustion. À l’autre bout, la partie « filtre » est remplacée par une résistance. L’e-liquide contenue dans les cartouches fait office de tabac. À chaque aspiration, « une bouffée » de cette substance est chauffée et produit de la vapeur, similaire à la fumée des cigarettes. Selon l’arôme choisi, l’e-liquide peut avoir différents goûts allant de la nicotine aux fruits, en passant par d’autres saveurs comme la vanille, par exemple. Quand toute la substance contenue dans la cartouche est inhalée, il est temps de la changer ou de la recharger.

La cigarette électronique : un médicament ?

Selon leur concentration en nicotine ou leur revendication, les cigarettes électroniques peuvent être classées pour certains en tant que médicaments antitabac ou de simples produits de consommation courante. Cependant, comme aucune cigarette électronique ne dispose d’une autorisation de mise sur le marché, elles ne peuvent pas figurer sur la liste des produits autorisés à la vente en pharmacies. Ce qui crée le doute sur l’aspect médicamenteux de la cigarette électronique. D’ailleurs, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ne recommande pas encore la consommation de la cigarette électronique. Malgré cette non-reconnaissance, la cigarette électronique est considérée comme des substances médicamenteuses, qui luttent contre le tabagisme, quand elle remplit l’une ou l’autre de ces critères : être une aide au sevrage tabagique, avoir une quantité de nicotine supérieure ou égale à 10 mg dans une cartouche.

La cigarette électronique, pour arrêter de fumer

Malgré le fait que bon nombre de fabricants et de distributeurs qui affirment que la cigarette électronique est un substitut idéal pour arrêter de fumer, l’ANSM ne cautionne pas encore sa consommation. Ceci est dû au fait que la nicotine est classée comme une substance hautement dangereuse par l’OMS et que sa consommation doit être limitée et contrôlée. Or, les cigarettes électroniques sur le marché ne garantissent pas encore toutes ces contrôles. Par ailleurs, comme le fait de vapoter conserve encore le geste de fumer, cela n’aide pas vraiment les fumeurs à arrêter. Seul point fort de la cigarette électronique, elle contribue à diminuer l’apparition des maladies engendrées par le tabagisme, du fait de l’absence ou de la faible teneur de nicotine contenue dans l’e-liquide.

Pour en savoir plus: www.boutique-cigarettes-electroniques.com