Les cigarettes électroniques vues par Norman

L’un des youtubeurs français populaires du moment traite d’un sujet au cœur de tous les débats actuellement, les cigarettes électroniques. Avec un sens de l’humour qui lui est propre, il parle de ce substitut de la cigarette traditionnelle qui fait de plus en plus d’adeptes. Petit tour d’horizon de la cigarette électronique, vue par Norman.

Vapoter, fumer un objet aux multiples saveurs ?

Le sketch de Norman ne dure que trois minutes, mais il nous révèle un aspect de la cigarette électronique auquel nous n’aurions pas l’idée de penser, mais qui a marqué le youtubeur. Pour cet apprenti humoriste, voir quelqu’un vapoter est un peu dérangeant? Pourquoi ça direz vous ? Et bien, tout simplement parce que pour lui, quelqu’un qui vapote se résume à quelqu’un qui fume un objet. Autre point qui titille Norman : la grande variété de saveurs d’e-liquides, vous savez cette substance qui, une fois chauffée, donne à la fumée de la cigarette électronique ses multiples saveurs destinées à satisfaire tous les gouts. Norman pousse un peu à la dérision les différents types d’arômes qui existent sur le marché. En effet, nous sommes sans savoir qu’il existe aussi bien des e-liquides parfumées à la vanille, à l’anis, au café, au chocolat, etc.

La cigarette électronique garde-t-elle vraiment les gestes du fumeur ?

Un point souvent mis en avant en parlant de l’e-cig, c’est le fait qu’en vapotant, l’ex-fumeur garde toujours ses anciennes habitudes et adopte toujours les mêmes gestes. Pour le commun des mortels, c’est évident, puisqu’en vapotant, l’utilisateur de la cigarette électronique reproduit l’acte de fumer, mais pour Norman, cette allégation n’est pas entièrement vraie. Il parle plus de la perte de la convivialité qui règne dans le cercle des fumeurs. Dans son sketch, il affirme que si tout le monde se mettait à utiliser de la cigarette électronique, le fait de demander du feu à quelqu’un ne sera plus possible, puisque pour “allumer” sa cigarette, il faudrait recharger la batterie, et pour cela, on a besoin de se connecter à un ordinateur ou à une prise… il parle aussi de la perte de certains “gestes stylés” comme le fait de partager sa cigarette par exemple ou de porter sa cigarette derrière l’oreille…

La cigarette électronique et la question sanitaire

Un dernier point : les répercussions sur la santé de l’e-cigarette, ce sujet assez sensible et sur lequel les avis des spécialistes restent encore partagés. Si les substances contenues dans la cigarette électronique ne sont aussi nocives que celles contenues dans le tabac, elles ne sont pas non plus exemptes de toute dangerosité. Aujourd’hui, les recherches ont démontré que vapoter n’avait pas de répercussion immédiate négative sur le vapoteur, mais nul ne sait encore ce qui arrivera sur le long terme. C’est de cette incertitude que Norman parle dans sa vidéo quand il se pose la question sur la recommandation à mettre sur la boite des cigarettes électroniques. Comme il n’est pas encore possible d’affirmer avec certitude que vapoter tue, il suggère un autre message de prévention à mettre en place : « fumer tue peut-être! (on sait pas encore vraiment) ».  Il sème aussi le doute dans l’esprit des vapoteurs, que peut-être dans le futur, on découvrira que les adeptes des cigarettes électroniques développaient sans savoir une forme de maladie dangereuse. Ceci est à prendre avec humour, bien sûr, mais toujours est-il, l’OMS a déjà émis quelques restrictions sur la cigarette électronique, concernant son interdiction de vente aux mineurs.

Pour en savoir plus l’e-cigarette au Québec:http://www.cigaretteselectroniquesquebec.ca/